Infrastructures

Les aéroports sont devenus des ensembles complexes, dans lesquels interviennent l’Etat, les collectivités locales, les chambres de commerce, des compagnies aériennes, des aéro-clubs, des services de maintenance, des services de sécurité… Entités tournées vers l’activité opérationnelle, le présent, et dont aucune n’a pour vocation de s’intéresser à la mémoire, au passé.

En 2007, le comité pour le centenaire de l’Aéroport de Toussus le Noble a joué un rôle fondamental, sans lequel rien n’aurait été possible. Il a conçu le projet, il a lancé la démarche ; il a su ensuite convaincre, mobiliser les énergies et parfois vaincre les résistances.

L’opération a retenu l’attention du ministre chargé des transports et la direction générale de l’aviation civile a apporté un soutien largement mérité.

La célébration du centenaire de l’aéroport est importante à double titre.
Elle contribue à la mémoire locale et, de façon plus générale, à la mémoire de l’aviation, car les événements qui s’y déroulèrent au début du siècle dernier étaient au cœur même de l’aventure. En outre, lorsqu’il retrouve sa mémoire, avant d’évoquer les hommes et les machines, Toussus-le-Noble nous parle de territoire, écrivant ainsi une page de l’histoire méconnue des terrains d’aviation.

Pierre Lauroua Mission mémoire de l’aviation civile – Programme 100 ans d’aviation à Toussus-le-Noble – 2007

Infrastructures et Bâtiments disparus